Les mauvais locataires

Chaque fois que j’ose exprimer mes idées pour expulser des locataires récalcitrants qui ne payent pas leur loyer, qui ne respectent pas les règlements d’immeubles, les malpropres, les délinquants, les harceleurs, les saccageurs et les profiteurs… cela suscite un tel tollé et j’en ai pour des semaines à recevoir des courriels quasi haineux de la part de ceux qui défendent bec et ongle « Les Locataires ». 🙂 On dirait qu’ils n’arrivent pas à concevoir que parfois les propriétaires peuvent être en détresse. Que parfois c’est le propriétaire qui vit du stress. Le concept de «mauvais locataires» leur échappe totalement, comme si les « riches propriétaires » avaient toujours tort, comme si les « pauvres locataires » avaient carte blanche.

Parfois, ça vaut la peine d’entendre la réalité

Et la réalité c’est que les mauvais locataires sont là pour rester. Ils sont vieux comme le monde et irrécupérables. Que tu le veuilles ou non, ils feront toujours partie de l’équation. Comme propriétaire, tu auras bien beau exiger une caution de 2 000$ ou même 10 000$ (si la loi le permet un jour) ils vont trouver un moyen de te faire plier. Pour récupérer leurs cautions, ils vont te menacer de vandaliser à coup de masse les murs, les fenêtres et de faire exploser la toilette de ton logement. 😉 Quand il y a de l’argent en jeu, l’humain peut devenir méchant. 😉 Crois-moi, ils vont tout faire pour te faire payer et/ou se faire rembourser. Comme à l’habitude les propriétaires auront les mains liées, car ces locataires-là sont chez « eux » chez vous. Ils font partie du décor. Ils font partie du business.

Le mot juste

Un mauvais locataire est, par définition, un parasite qui s’approprie votre énergie. Or ces organismes viennent saper votre tranquillité et tendent à se multiplier. Ils sont tenaces, mutent et s’adaptent telles des cellules cancéreuses.

«Organisme qui se nourrit strictement aux dépens d’un organisme hôte d’une espèce différente, de façon permanente ou pendant une phase de son cycle vital. Personne qui vit dans l’oisiveté, aux dépens d’autrui ou de la société.»

Ces «Parasites», qui s’agglutinent et prolifèrent à l’intérieur de vos immeubles, sont en fait le simple fruit d’une gestion déficiente.

Le mot parasite est péjoratif

Le mot «parasite» est lourd de sens et est nettement péjoratif. Quand on l’entend, on imagine tout de suite le pire. Et oui, il faut appeler un chat un chat.

Première partie

 

La suite

À qui la faute ?

On va se le dire, les mauvais locataires ne tombent pas du ciel. Ils ne sont jamais arrivés comme Jésus dans Marie. 😉 Il n’ont pas poussé dans une trace de moisissure ou une flaque de vomi. Non, ils sont entrés par la porte. Une porte ouverte 100% du temps par un propriétaire ou une personne désignée pour louer. 100% du temps le mauvais locataire a été sélectionné par un propriétaire pressé, absent, qui n’a pas bien su analyser toutes les facettes de la candidature.

C’est la faute au facteur

S’il y a quelque chose que je déteste dans la vie, ce sont les gens qui blâment les autres. Les petites « gens » qui ne prennent pas leurs responsabilités. Si tu es aux prises avec un ou des mauvais locataires, c’est toujours à 110% de ta faute. Oui je sais c’est douloureux. Je ne le souhaite à personne, aucun propriétaire même mauvais ne mérite ça.

Quelles sont tes chances?

Il y a approximativement, selon les chiffres avancés par les différentes associations de propriétaires, seulement 4% à 3% de mauvais locataires et environ 96% de locataires passables à fantastiques. Alors, fais-toi à l’idée que si tu es aux prises avec de mauvais locataires… le problème ce n’est pas le mauvais locataire, le problème c’est le propriétaire qui lui a ouvert la porte et qui lui a fait signer un bail. Les mauvais locataires ne complotent pas contre les propriétaires, ils font partie de la game. Il profitent seulement de tes lacunes. Ils ne sont rien d’autre qu’une conséquence de ton laxisme, de tes faiblesses et de ton inexpérience.

« Les mauvais locataires sont un symptôme qui sous-entend une carence. »

Le meilleur moyen de t’éviter ça

Le remède contre les parasites ce n’est pas de chialer, ce n’est pas de te faire justice toi-même, ce n’est pas de crier ta vie. Non le meilleur moyen d’éviter ça c’est de t’instruire, de lire, de développer tes aptitudes interpersonnelles, de devenir une meilleure personne, une meilleure femme d’affaires, un meilleur homme d’affaires, et de t’occuper de tes affaires.

L’avantage de s’éduquer

Et lisant tu va gagner en savoir. En demandant conseil aux gens qui sont déjà passés par là tu vas gagner en confiance et avec l’expérience tu vas apprendre à manager les risques, tu vas repérer les parasites, tu vas savoir te prémunir contre la mauvaise clientèle.

La solution

Trouver de bon locataire est si important que j’ai cru bon écrire un livre là-dessus. Trouvez facilement de bons locataires va t’aider à sélectionner la crème de la crème, à départager les bons germes des parasites. C’est un guideline de 37 pages illustré en couleur 🙂 que j’ai réalisé de A à Z pour t’éviter toutes sortes d’ennuis. Évidemment j’aurais pu écrire un ouvrage de 300 pages sur le sujet, tellement trouver des bons locataires c’est le nerf de la guerre et l’une des clés maitresses de ton succès! Mon livre est un concentré de tout ce que tu dois savoir pour t’éviter des maux de tête, des nuits blanches, de perdre des dizaines d’heures à la Régie de Logement. Bref, télécharge le gratuitement et lis-le !

Téléchargez gratuitement le eBook et obtenez en prime la lettre financière chaque mois!

Conclusion

« Mieux vaut prévenir que guérir » 😉

Merci pour ta lecture,

A+

Dominic

Commentaires

commentaires

Vous êtes intéressés par l'argent et l'investissement? Abonnez-vous à la lettre financière de Mieux Investir.
-