Investir en prêt privé

Avec la bourse qui joue au yoyo ces temps-ci, l’idée de diversifier mes placements me trottait dans la tête depuis un bout. Trouver une alternative à la bourse et à l’immobilier pour générer de bons revenus stables et prévisibles n’était pas si facile. Voici donc la petite histoire de mes « 40 000 beaux dollars. » 😉

Le point de départ

Tout a commencé un après-midi d’automne quand mon conseiller de la Caisse Populaire Desjardins Piémont Laurentien a communiqué avec moi pour m’offrir de cotiser à mes REER. Quand, ton institution financière prend le temps de t’appeler pour souligner qu’il y a 40 000$ qui dorment dans ton compte-chèques… c’est pas mal un Super Méga Wake Up Call. 😉 Après avoir poliment décliné l’invitation à faire roupiller mon argent dans un REER, je me suis dit : « Ouais, c’est le temps de mettre mon argent au travail ! »

Des REER non merci !

Après avoir raccroché, j’ai analysé mes options. J’avais le choix de réinvestir immédiatement mon 40 000$ en bourse, d’attendre patiemment sur les lignes de côté le prochain grand krach boursier ou de le laisser moisir mon 40k à 0.02% d’intérêt, etc.

J’aime le Cashflow

C’est sûr que j’aurais pu investir mon 40k en immobilier, et à long terme j’aurais probablement fait de meilleurs rendements. Mais nous n’avons qu’une vie à vivre et je ne veux pas seulement toucher de l’argent dans 30 ans, juste avant le jugement dernier… Je veux du cash, maintenant. 😉 J’ai donc opté pour la solution la plus sûre, la plus simple, la plus prévisible, et surtout la plus payante : le prêt privé.

Cash is King

J’ai donc placé mon 40 000$ avec un prêteur privé pour un terme d’un an à 11% d’intérêt. Ce qui au total va me rapporter 4 400$ soit 366.67$ par mois. Ainsi chaque jour je gagne 12.05$ de plus ! Si on reprend l’argumentaire de Philippe Couillard et de François Lambert comme quoi il est possible de bien nourrir toute une famille avec un gros 75$ par semaine…., avec mes 84.38$ pour nourrir ma seule panse… je vais manger grassement comme un roi ! 😉

« Quand le prêt privé te paye l’épicerie à 100%, c’est mieux qu’une claque dans la face. »

Garantie

En contrepartie pour mon prêt de 40k j’ai obtenu une garantie hypothécaire de premier rang sur une maison d’une valeur de 125 000$ ! C’est exactement le même type de garantie hypothécaire qu’une banque exige. Je suis donc le créancier prioritaire d’un « flippeux » de maison. Donc, quoi qu’il arrive, la garantie va amplement suffire à rembourser le montant de mon prêt.

Quand un zéro de plus fait toute la différence

Dans le monde de l’argent, ajouter un zéro à un placement peut faire une énorme différence. Gagner 11% d’intérêt ça peut paraître faramineux ou très modeste selon les points de vue. Mais pour quelqu’un qui sait compter 11% c’est énorme. Pour mieux comprendre ce principe, je vous invite à aller lire : Comment gagner 55 000$ par année à ne rien faire.

Conclusion

Pour mes besoins immédiats, le prêt privé était définitivement le meilleur placement pour moi. Mais selon votre situation, il y a peut-être de meilleures alternatives.

• Vous désirez faire fructifier votre argent qui dort et passer à un autre niveau ?

Textez-moi au 514-716-3383 ou écrivez-moi : info@mieuxinvestir.ca. On regardera ensemble comment vous pouvez bénéficier de mon réseau de contacts qui compte des prêteurs privés, conseillers financiers, etc, pour vous permettre vous aussi de manger grassement comme un roi. 😉 Remplissez le formulaire suivant et réservez votre consultation stratégique dès maintenant:

 

Ps : Pour ne rien manquer aimez ma page Facebook : Mieux Investir et mettez-là par défaut prioritaire. Merci encore de participer à faire du Québec la province la plus riche de la planète !

Téléchargez gratuitement mon eBook et obtenez en prime la lettre financière chaque mois!

 

Commentaires

commentaires