Cette histoire de crise financière sera peut-être un jour étudiée dans les plus grandes universités du Québec et d’ailleurs.

«Quand le malheur des uns fait le bonheur des autres.»

Jamais un virus n’a tombé à un meilleur moment pour les hautes sphères financières de Wall Street !

À chaque décennie la Réserve fédérale américaine (FED) trouve le moyen de jouer les héros en injectant des sommes gargantuesques d’argent dans le système financier. Qu’on pense à la crise financière de 2008 ou du plan d’aide pour enrayer la pandémie du Coronavirus, chaque crise a son caractère singulier. Quand les crises font le malheur des uns et le bonheur des autres… Voici pourquoi la crise sanitaire du Coronavirus ne pouvait pas mieux tomber pour la Réserve fédérale américaine!    

«Si le peuple comprenait notre système bancaire et monétaire, il y aurait une révolution avant demain.» Henry Ford

Le Coronavirus une machine à imprimer de l’argent ?

La pandémie du Coronavirus n’est vieille que d’une vingtaine de jours en Amérique, et déjà le Gouvernement Trump et la FED ont annoncé qu’ils allaient injecter plusieurs trillons de dollars dans l’économie pour venir en aide aux familles, aux entreprise et soutenir les marchés financiers en déroute. Un plan de sauvetage global chaleureusement applaudi par 99,99% de la population qui se retrouve depuis plusieurs jours sans emploi et en quarantaine. Une distribution d’argent sans précédent qui s’accroît chaque jour!

«À crise exceptionnelle, moyens exceptionnels»

La chronologie des événements:

Un air de déjà vu ?

Les mesures annoncées ne sont pas sans rappeler la crise financière de 2008. La FED qui intervient sur les marchés, des annonces sans précédent, une pluie d’argent qui arrive tout droit du paradis, 😉 un vent de panique à Wall Street, le chômage qui monte en flèche aux États-Unis. Les taux d’intérêt qui chutent à 0%. Les ressemblances avec la crise financière de 2008 se multiplient,  mais cette fois-ci le monde entier a un nouvel ennemi: La Covid-19 !

L’Histoire se répète ?

La crise financière de 2008 a coûté à l’humanité plus de 20 000 milliards de dollars et a engendré des dizaines de millions de pertes d’emploi. Sur ce graphique on peut voir l’effet de la crise de 2008 sur les actifs de la FED.  En 6 ans la FED est passée de 800 milliards à 4.5 trillions de $ dans ses coffres !

Évidemment ses actifs sont adossés à des dettes, mais ces chiffres stratosphériques vous donnent une idée de l’ampleur du problème de liquidités qu’a engendré la crise financière des Subprimes. La FED a dû injecter tellement d’argent dans le système pour régler ça. Un mot : hallucinant. 

Le calme avant la tempête

Après 2010, le monde a connu un air d’accalmie paisible où monsieur et madame Tout-le-Monde (les épargnants) et les petits investisseurs boursiers (vous et moi) croyaient enfin toucher à la terre promise : leur liberté financière. Mais les choses se sont vite précipitées vers l’abîme à cause d’un effroyable microbe! 

Mais avant de sauter aux conclusions et de déclarer coupable sans procès la Covid-19 de tous les maux financiers du monde, voici la chronologie des événements qui ont mené à ce fiasco financier!

17 septembre 2019

C’est panique à la Réserve fédérale américaine !

L’heure est grave! Dans la nuit du mardi 17 septembre 2019, un événement inhabituel est survenu sur le «Repo market» aussi appelé le «marché du crédit». Le taux d’intérêt du Repo Market généralement très bas: proche ou égal au taux directeur fixé par la FED (à ce moment-là près de 2%) a soudainement explosé à 10% ! 

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, vous devez comprendre…

Qu’est –ce que le «REPO Market»

Le REPO MARKET (Marché du crédit) c’est un mécanisme interbancaire par lequel les banques obtiennent du financement pour de courtes durées (24h): par exemple une banque peut donner en garantie collatérale des biens qu’elle possède (des titres du trésor ou des obligations d’entreprises notées AAA) et en retour elle obtient  du bel argent sonnant. Elle peut ensuite investir ce «nouvel» argent durant la journée et engendrer des profits. Puis le soir venu elle rembourse la banque prêteuse et reprend ses billes. (Ses garanties collatérales)

« À Wall Street l’argent ne dort jamais » 😉 

Du jamais vu depuis la crise financière!

Cette nuit-là du 17 septembre 2019, lors d’un échange aucune banque n’a eu la liquidité (ou voulu)  reprendre les biens laissés en garanties collatérales. Résultat : un prêteur privé a gentiment levé la main et a offert de prêter son argent à 10%. Trop cher! Les grandes banques qui agissent sur le «Repo market» sont donc allées sonner à la porte de la FED pour lui demander d’intervenir directement et de jouer au prêteur privé à un taux de 2% d’intérêt comme le veut sa politique monétaire.

 «La FED a hésité, puis est intervenue massivement dans un climat de fortes incertitudes, voire de panique en injectant le 17 septembre 2019 pour plus de 50 milliards de dollars de liquidités. » Cadtm & Le Figaro

Le lendemain la version officielle transmise à la presse est simple comme bonjour:

«La Réserve fédérale a racheté des obligations dans le but de s’assurer qu’il y ait suffisamment de liquidités dans le système.»

Fin de la discussion !

Des banquiers et des investisseurs inquiets

Dès lors, certains médias se questionnent à savoir si ce «défaut de liquidités» est le prélude avant coureur d’une nouvelle crise financière en émergence? 

« Dans le passé, lorsque les marchés des pensions (Repo market) ont réussi à faire la une des journaux, c’était dans des épisodes exceptionnels de tensions sur les marchés – par exemple, au début de la crise financière. » NYtimes

18 septembre 2019

Coup de théâtre la FED annonce à la surprise générale une deuxième baisse de taux pour 2019: de 1,75% à 2%.

À ce moment-ci, une chose est sûre,  s’il y a véritablement un problème structurel sur le «Repo market»  une baisse des taux ne peut pas nuire au gouvernement, à aucune banque, et surtout pas à la FED!

La panique continue et s’accentue!

Ce qui devait être un problème de liquidités isolé est vite devenu un problème récurrent.  

20 septembre 2019

 «La FED de New York a annoncé qu’elle poursuivrait ses opérations sur le marché du crédit (Repo  market) jusqu’au 10 octobre. Le processus comprendra trois opérations de 14 jours impliquant 30 milliards de dollars ainsi que des opérations de nuit d’au moins 75 milliards de dollars chacune.» CNBC

«À la suite de l’opération du 10 octobre, le bureau de négociation de la FED de New York continuera de proposer des capitaux sur le Repo market  («si nécessaire »). CNBC

23 septembre 2019

Actuellement, le marché du crédit (Repo market) ressemble beaucoup à ce qu’il était au précipice du krach du marché immobilier de 2007. Fortune

Ainsi jour après jour en octobre, novembre et décembre la FED continue d’ajouter des centaines de milliards sur le marché du crédit.

30 Décembre 2019          

«La FED semble avoir stoppé une crise potentielle sur le marché des prêts au jour le jour – pour l’instant.» CNBC

 « … un problème qui est devenu très embarrassant et hors de contrôle.» James McCann, économiste mondial chez Aberdeen Standard Investissements. CNBC

Pendant que les injections d’argent continuent de plus belle…. 😉

La solution…

Dès le départ, la FED c’est aperçue qu’elle aurait besoin d’aide pour régler le problème. Comme en 2008, la seule solution pour régler cette crise semble être d’injecter des sommes astronomiques de dollars US sur le marché. Il va lui falloir plusieurs trillions de dollars et ça presse!  Thank’s God ! C’est à ce moment précis qu’est apparu le Coronavirus en Amérique.

«In God We Trust »

Comme on le voit ci-haut, à partir du 17 septembre 2019, la FED a injecté, sur une période de 5 mois, des centaines de milliards… Mais pour régler le problème il lui fallait infiniment plus d’argent et ce à 0% d’intérêt!

Welcome to the Coronavirus !

« La Covid-19 est arrivé comme un cheveu sur la soupe. Un timing parfait pour permettre à la FED d’injecter des trillions de dollars  pour préserver la pérennité  du  «Repo market.» et de toute l’industrie bancaire mondiale. »

God bless America

Même Donald en perd sont latin 😉

3 mars 2020

 La FED américaine réduit ses taux par surprise pour contrer le coronavirus – Le Devoir

15 mars 2020

La FED réduit ses taux à 0% et inonde le marché de liquidités – Le monde

Ce n’est pas compliqué quand les taux d’intérêt sont à ZÉRO, la FED a pratiquement le pouvoir d’imprimer des pixel$$$ sur ses écrans. Et le party capitaliste peut reprendre de plus bel. 😉

En deux semaines le Coronavirus a également déjà causé des problèmes sur le marché hypothécaire ? Méchant microbe !  

«La FED continue de déployer des actions historiques afin de soutenir l’économie au milieu de la pandémie de coronavirus » CNBC

VOIR LA VIDÉO

17 Mars 2020

Trump un nous dévoile enfin le fond de sa pensée ! 😉

«Selon Trump, l’épidémie du Coronavirus s’est transformée, d’un « canular » démocratique en une menace de vie ou de mort pour la plus grande économie du monde!» Foreignpolicy

Ici, contrairement  à 2008 les injections massives de capitaux sur les marchés pourront se faire au nom de la survie de l’humanité! 😉

20 Mars 2020

Breakingnews :

FED to conduct $1 trillion in daily repo for rest of March 2020CNBC

Vous avez bien lu! CNBC annonce que la FED va injecter un trillion de dollars par jour dans le «Repo market » soit 500 milliards le matin et 500 milliards l’après-midi, pour tout le reste du mois de mars 2020… En tout 10 trillions $ US  en 10 jours ! Le Coronavirus est-il pour la FED la huitième merveille du monde ? 😉

Les problèmes sur le marché du crédit seraient causés par le Coronavirus ?

Si la crise de liquidité sur le «Repo market» a commencé dans la nuit du mardi 17 septembre 2019 en à New York (Wall Street) et que le Coronavirus  est apparu par la suite en novembre ou décembre dans la ville de Wuhan, en Chine centrale, comment expliquer que le Coronavirus soit la raison des problèmes sur le «Repo market»?

La Covid-19 aurait-il accéléré la crise sur le «Repo Market» à ce point ?

Quand l’argent de la FED supposé voler au secours de la nation apeurée se retrouve dans les coffres du système interbancaire

Je ne sais pas si vous pouvez l’entendre de là où vous êtes ?

Entendez-vous les cris de joie et l’applaudissement des banquiers se Wall Street qui se frottent les mains de ces nouvelles injections monétaires de plusieurs trillions de dollars dans leur business ? 😉

Si on additionne toutes les mesures d’aide depuis le début de la crise,… au 30 mars 2020 c’est plus de 20 trillions de dollars qui auront été promis ou dépensés… Assez d’argent pour envoyer un chèque de plus 60 000$ à 330 millions d’Américains !

 Oui, je vous passe un papier que le champagne coule à flots ces jours-ci dans l’entourage de la FED. C’est Noël avant l’heure. Trump est venu régler tous leurs problèmes d’un coup. Comme on dit par chez nous : finalement 2020 sera une maudite bonne année ! 😉

Pendant ce temps dans les chaumières du Québec on se serre les coudes dans la bonne humeur 

24 mars 2020

«Jerome Powell de la FED et Steven Mnuchin, secrétaire au Trésor, ont annoncé un rachat d’actifs accélérés… 0% d’intérêt sur les opérations du marché du crédit… Cette fois, la FED achètera tous les actifs sur le «Repo market»… pour protéger l’économie du coronavirus. Jérôme H. Powell serait-il devenu le Dieu de l’argent ? Parce que, chaque fois que l’effondrement approche, Powell résout des énigmes économiques, plus cela empire, plus ça s’améliore. Ou vice versa. » CoinSpeaker 

Le marché du crédit un party bancaire qui a mal viré comme en 2008 ? 

«Inside Job» avec la voix de Matt Damon, vous devez absolument regarder ce documentaire. Vraiment bon!  Noté 8.2 sur IMDB

Oui le Coronavirus tombe à un bon moment pour la FED. Mais faut-il que cela continue ?

Je ne sais pas pour vous, mais moi depuis le début de la crise je n’ai littéralement plus de vie!  Toutes mes activités ont été interdites, abolies ou reportées. J’ai perdu des centaines de milliers de dollars. Chaque jour je regarde la bourse dégringoler et jouer au yoyo. Je serais même prêt à payer cher pour que ce cauchemar se termine right now! 😉 Il y a de milliers de morts, c’est macabre. Mes parents reviennent tous deux, en panique, prématurément de leurs vacances dans le sud et son présentement confinés en quarantaine.  Et malgré tout de mal généré par la Covid -19 je suis convaincu que ceux qui profitent le plus de la conjoncture… ne veulent tout simplement pas que la musique s’arrête. En tout cas pas tout de suite.   

Si vous avez cru que cette fois-ci les pauvres et les riches étaient tous unis, main dans la main, pour lutter contre la pandémie, désolé de briser vos rêves et de vous ramener les deux pieds sur terre.

« Business is Business, As usual »

« We need to change Wall Street culture – Barack Obama

Toujours prêt à vous aider ?

À l’heure où l’on se parle la FED, Trump, Justin, et tous les grands banquiers du monde ont revêtu leurs plus beaux costumes de mère Thérèsa. Cette fois-ci contrairement à 2008, nos bonnes mères capitalistes sont prêtes à aider TOUTES LES FAMILLES pour quelles puissent passer à travers la pandémie sans trop d’ennuis. L’argent arrive mes amis! Il y en a pour tout le monde. Des 1000$ par-ci par-là pour tous ! Cette fois personne ne sera laissé pour compte. Comme quoi « mère Thérèsa» a appris de ses erreurs. 😉

Wall Street prend des airs de Calinours ? 

Et si le problème était plus sérieux qu’un manque de liquidités ?

Si on prend en considération tout l’argent déjà injecté au fil des années depuis 2008 dans les marchés financiers mondiaux… Est-t-il vraisemblable entre vous et moi qu’il manque encore d’argent sur le marché du crédit interbancaire ?

«On jase»

Mon petit doigt me dit que le problème est encore une fois un problème relié à la nature humaine. Simplement des hommes et des femmes cupides qui n’ont pas appris de leurs erreurs de 2008, et qui ont repris leurs bonnes vieilles habitudes d’avant la crise?  

Quand la nature humaine revient au galop

«Et si le problème sur le Repo Market n’était pas un problème de liquidités, mais plutôt le même problème qu’en 2008? Des garanties collatérales AAA qui s’avèrent « être des produits toxiques à faible valeur faussement étiquetés AAA » que les banques s’échangeaient depuis des années entre elles contre des dizaines de milliers de trilliards de dollars US ? »

Le pot aux roses découvert ?

Si cette hypothèse s’est avérée le 17 septembre 2019 quand un employé du système bancaire a découvert le pot aux roses, il a dû stopper les échanges et refusé d’échanger des ses liquidités contre ces «garanties toxiques» alors tout a jammé… et les taux d’intérêt du «Repo marquet» ont monté en flèche à 10% car aucun banquier ne voulait échanger ses liquidité contre des garanties collatérale toxiques et sans valeur.

Houston we have a problem

Tout à coup il n’y avait plus aucune liquidités sur le marché du crédit.  C’est pourquoi Jerome Powell de la FED doit soudainement injecter depuis 7 mois dizaines de trillions de $ pour racheter toutes ses garanties AAA toxiques qu’aucune banque ne veut.  Si tel est le cas, une ou plusieurs banques sont dans l’eau chaude, et l’industrie bancaire fait actuellement… face aux mêmes problèmes qu’en 2008.

Une banque italienne ? La Deutsche Bank ? L’avenir le dira.

Sur ce,voici les sages paroles d’une femme qui en savait plus que quiconque en 2010:    

«Beaucoup hélas (à Wall-Street) veulent reprendre leurs vieilles habitudes d’avant la crise financière.»

Christine Lagarde – Ex-Ministre Française de l’économie. Puis directrice générale du FMI. Aujourd’hui Christine Lagarde est Présidente de la Banque centrale européenne !

10 ans plus tard, plus ça change plus c’est pareil ?

« It’s a Wall Street Government »

Conclusion

J’aimerais vous dire que l’argent ne contrôle pas le monde et que tout le monde aime son prochain. Que les Calinours existent, et qu’ils vous envoient de l’amour pendant votre quarantaine. Mais dans les faits, si on regarde attentivement l’histoire américaine… l’histoire se répète sans cesse, et à l’infini ! Crise, après crise, après crise… Alors, spéculons ensemble sur la prochaine crise… car vous savez comme moi maintenant que le pire est toujours à venir.  Sur ce, bonne quarantaine gang, on se revoit quand Legault nous donne «Le Go». 😉

Merci de m’avoir lu,

Au plaisir,

Dominic Goulet-Lapointe

PS : L’idée n’est pas de crier au complot. L’idée est seulement de mieux comprendre les motivations de la FED (un organisme privé) à injecter des dizaines et des dizaines trillions de dollars de manière insensée sur le marché du crédit interbancaire, alors qu’on sait tous que la vraie crise est dehors et dans les hôpitaux !

PS: François Legault gère la crise comme un pro! Bravo ! 🙂

PS : Pour ne rien manquer, allez donc aimer ma page Facebook Mieux Investir,  et ajoutez-là à vos alertes ! 🙂

Commentaires

commentaires

Facebook Comments

%d blogueurs aiment cette page :