Grâce au Coronavirus les trillions $ pleuvent de partout dans le monde…, mais qui profite vraiment de cette crise financière?

Que vous la nommiez crise financière ou sanitaire, chaque crise est une occasion exceptionnelle de réaliser des profits extraordinaires. Le Coronavirus sera la crise emblématique de loin la plus payante de l’histoire pour les grands banquiers privés du monde entier. Encore cette semaine on annonçait un plan d’aide de plus 5 000 milliards de dollars, qui s’additionnent aux 20 000 milliards déjà annoncés aux États-Unis… Jamais le monde n’aura connu de prêts bancaires de cette envergure. Voici donc l’heure de se poser la seule et unique question que nous devrions systématiquement adresser au gouvernement lorsqu’il annonce des plans de sauvetage mirobolants; Qui va s’en mettre plein les poches, et combien ?

« Il y a deux manières de conquérir et d’asservir une nation, l’une est par les armes, l’autre est par la dette. » John Adams (1735 – 1826)

Pour en finir avec les questions sans saveur!

L’idée m’est apparue instinctivement quand je suis atterri par hasard sur un article de La Presse intitulé «Plans d’aide financière: d’où viennent les milliers de milliards?» L’article était bien écrit, mais je me suis tout de suite dit : quel titre bidon, là n’est pas la question! 😉 Pendant que le population se demande d’où vient l’argent, moi je me demande où iront les profits?

Le monde entier se pose sans arrêt les mauvaises questions. La vraie question est combien d’intérêts allons-nous payer et à qui?  Quel est le nom et le prénom des banquiers qui vont s’enrichir? Et quels seront nos paiements de capital et intérêts? Ça, les médias n’en parlent jamais. Et c’est pour cette raison qu’il y a ceux qui travaillent, et ceux qui profitent. 

« Le problème dans la vie n’est pas de trouver les réponses, c’est de poser les bonnes questions. » James Redfield  

On tourne en rond

De mémoire d’homme, chaque fois qu’on parle d’argent dans les médias de masse, on se demande toujours d’où vient l’argent et qui va payer?

Que l’argent provienne de la dette nationale, provinciale, municipale ou de vos impôts…, ce sont tous des vases communicants. À la question qui va payer pour ça? La réponse c’est toujours vous et les générations futures! Donc, à quoi bon poser de vieilles questions idiotes qui datent des années 40? 😉 

Enlevez vos lunettes roses!

Dans une industrie capitaliste où les nations (Canada, États-Unis, France, Québec, etc.) doivent impérativement emprunter leurs capitaux à des banques privées depuis 1974…, ce sont les prêteurs qui ramassent tout l’argent des intérêts!  Et quand les montants frôlent les 30 à 50 trillions de dollars à l’échelle du monde, je vous passe un papier que l’argent va couler à flots dans les poches des banquiers au sommet de la pyramide. 😉

Je me fous que certains hommes et femmes fassent la palette grâce à ces prêts. À la limite je me réjouis pour eux. Ils ont su tirer leur épingle du jeu dans le système. Mais ce qui me dérange c’est de ne pas connaître leur nom et surtout la somme des montants perçus.

Montants qu’ils vont transférer de vos poches aux leurs sans permission. Avec un seul coup de crayon. 😉 (reconnaissance de dette) 

« Easy money ! »

 Le Wake up call

Il est grand temps de sortir des vapes et de se poser les bonnes questions, non?

Qui diable va faire la palette grâce aux trillions annoncés, et combien ça nous coûte précisément?

C’est simple et direct !

«Une bonne question rend la réponse difficile.» Robert Sabatier

7 Questions essentielles

Voici 7 questions à adresser chaque fois que le gouvernement fait une annonce d’aide financière :

  1. À qui précisément allons-nous payer des intérêts? Et à la fin de l’histoire: quel est le nom et le prénom de tous les actionnaires de contrôle qui vont s’enrichir grâce à ce prêt? 
  2. À quel taux d’intérêt allons-nous emprunter?
  3. Quels sont les chiffres exacts des paiements : capital et intérêts ?
  4. Quelles sont les conditions de prêt : quel est le terme? L’amortissement? Un prêt fixe ou variable ou autre?
  5. Y a-t-il des conflits d’intérêt relatifs au prêt entre l’emprunteur et le prêteur?
  6. Quelle sera la commission totale des banquiers pour accorder les différentes tranches prêts?
  7. Avez-vous magasiné le meilleur taux d’intérêt et les meilleures conditions. Si oui avec qui? Et quelles furent leurs offres?

Les banquiers comme des investisseurs ?

Comme investisseur, si j’avais à prêter mon argent pour régler la crise du Covid-19, la première question qui me viendrait en tête c’est : vous désirez m’emprunter quel montant d’argent, pour combien de temps, et à quel taux?

Le rêve américain

Et vous?  Si vous aviez un petit trillion qui dort dans votre compte pour sauver le monde du Coronavirus le prêteriez-vous à 1 ou 2 ou à 3% d’intérêts? Peut-être même que vous accepteriez de prêter votre trillion à un taux variable? Le taux en vigueur + 1%? Et même si le taux d’intérêt affiché était de 0% + 1% d’intérêt pendant des années…, votre trillion de dollars à 1% d’intérêt vous rapporterait tout de même 10 milliards par année! 10 milliards à ne rien faire pour vous pogner le bacon… 😉

 « À un moment, l’argent n’a plus d’importance…, seul le pouvoir compte. » 🙂

 Des prêts qui rapportent à vie ?

La dette des gouvernements occidentaux monte à vue d’œil, et le plus beau pour les banquiers c’est que les nations ne finiront jamais de rembourser leur dette. C’est donc dire que les prêteurs ne finiront jamais de récolter leurs intérêts… Si la dette ne se rembourse jamais, un second prêt suivra le prêt initial, ainsi les intérêts courront pour toujours. Elle n’est pas belle la vie. 😉  

« God Bless America »

« En politique il n’est pas nécessaire de répondre aux questions, il suffit d’en critiquer la formulation. »  Grégoire Lacroix

Conclusion

Pendant que la crise bat son plein, que les médias tirent de tous les côtés, et qu’on refuse encore de poser les questions qui font mal…, on oublie tous la vraie question: dans quelles poches vont aller tous les paiements d’intérêts?  Et combien nous chargent- ils pour jouer les mères Teresa? À force de voir à courte vue, on finit par devenir les dindons de la farce. Une collectivité de cassés, condamnés à payer principal et intérêts. 😉 

Merci de m’avoir lu,

Au plaisir,

Dominic Goulet-Lapointe

PS : Si vous croisez Justin, posez-lui la question! Dans quelles poches vont aller tous les paiements d’intérêts?  Et combien d’argent nous chargent- ils pour jouer les mères Teresa ? 😉 

PS: Si vous vous demandez pourquoi tant d’argent (plus de 25 000 milliards) ont été annoncés depuis le début de la crise financière allez lire ceci: Coronavirus : Un cadeau du ciel pour la Réserve fédérale américaine ? 

PS : Parce que vous désirez gagner votre liberté financière ? Allez aimer ma page Facebook Mieux Investir,  et ajoutez-là à vos alertes ! Merci, A+ 🙂

Commentaires

commentaires

Facebook Comments

%d blogueurs aiment cette page :