Les investisseurs qualifiés!

Dans la vie il existe trois catégories d’investisseurs : les petits, les moyens et les gros joueurs. D’un côté il y a les « investisseurs qualifiés » considérés par l’AMF 100% autonomes de leurs choix, et de l’autre côté les « investisseurs admissibles » et les « petits investisseurs » considérés trop « newbie » pour avoir le droit d’investir où bon leur semble sur les marchés financiers. Pour mieux comprendre les privilèges accordés aux investisseurs qualifiés, voici tout ce que vous devez savoir sur ce clivage entre les investisseurs fortunés et ceux qui essaient encore de sortir la tête de l’eau. 😉

Qu’est-ce qu’un investisseur qualifié?

Pour être dit « investisseur qualifié », un investisseur doit avoir des revenus largement supérieurs à la moyenne et/ou posséder des actifs colossaux. Un investisseur qualifié doit satisfaire l’un des critères suivants :

•          Seul ou avec son conjoint, avoir plus de 1 000 000$ d’actifs financiers (argent et investissements) nets de dettes et d’impôts. La maison et les autres biens immobiliers ne comptent pas. (Ayoye)

•          Avoir un actif net de dettes d’au moins 5 millions $ (peut inclure la maison et les autres biens immobiliers).

•          Avoir un revenu net avant impôt de plus de 200 000$ (300 000$ si combiné avec le revenu net d’un conjoint) dans chacune des deux années antérieures et s’attendre raisonnablement à excéder ce revenu dans l’année en cours.

Qui sont généralement les investisseurs qualifiés?

  • Les médecins
  • Les pharmaciens propriétaires
  • Les entrepreneurs à succès
  • Les couples de professionnels (hauts fonctionnaires, ingénieurs, actuaires, dentistes)
  • Les consultants informatiques, etc.

Le système qui vous protège de vous-même

Pour protéger le grand public des fraudeurs, le gouvernement via L’AMF a mis en place des règles très strictes qui s’appliquent à tous. En bon père de famille, le gouvernement a départagé les investisseurs en deux catégories distinctes : les riches (investisseurs qualifiés) et les pauvres qui doivent se faire prendre par la main. 😉

Quand l’éducation financière nous fait défaut

Avec si peu d’éducation financière disponible dans les écoles du Québec pas étonnant qu’il nous faut un chien de garde. Au Québec sans l’AMF, ça serait le Far West! Il y aurait probablement des charlatans à chaque coin de rue pour vous proposer toutes sortes d’opportunités d’investissement douteuses.

Quand le gouvernement vous traite de Pee-Wee !

Imaginez, même un investisseur immobilier chevronné, qui a accumulé 4 millions de dollars d’actifs immobiliers et qui se verse un salaire annuel de 150 000$ par année n’est pas considéré comme « investisseur qualifié » par l’AMF, c’est fou non? 

Des raccourcis intellectuels commodes

Entre vous et moi, la règlementation devrait au minimum exiger un examen, un test, pour déterminer si oui ou non vous êtes un investisseur qualifié. Le simple fait d’être riche ne suppose en rien votre compétence en placements… Tous ceux et celles qui gagnent à la lotto sont-ils du jour au lendemain pour autant des investisseurs qualifiés? Vous en parlerez à Johnny Depp, à 50 Cent, ou aux Lavigueur. 😉 

« Avez-vous déjà remarqué que certains investisseurs font de l’argent comme de l’eau pendant que la moyenne des ours se débat comme le diable dans l’eau bénite pour obtenir de maigres rendements via des produits financiers standardisés? » 

Dites-moi qui vous connaissez et je vous dirai votre avenir financier

Heureusement, même si vous n’êtes pas un investisseur qualifié, plusieurs opportunités d’investissements peuvent vous être proposées. Le hic, c’est que ces occasions d’investissements doivent vous être proposées par des proches que vous connaissez bien et avec lesquels vous entretenez une relation soutenue préalable aux projets. Donc si vos amis, vos parents ne parlent jamais d’argent, s’ils ne vous soumettent jamais de nouveaux projets, s’ils sont cassés raides, ou bien ne connaissent absolument rien sur l’investissement immobilier, boursier… je vous passe un papier que vous allez rester « sur le perron de la porte» longtemps. 😉

Vous êtes la moyenne des 5 personnes avec lesquelles vous passez le plus de temps. Jim Rohn

Qu’est-ce que vous manquez?

Si vous ne faites pas partie de l’élite dite « qualifiée » vous manquez un maudit bon show. Des dizaines d’opportunités de placements vous glissent entre les doigts, car vous n’êtes simplement pas éligible. Un peu comme si vous alliez au Walmart et qu’il y avait un back-store de produits réservés exclusivement à un Boys Club sélect. Avez-vous déjà vu à la télé des publicités de Lamborghini ou de Ferrari ? Avez-vous déjà vu des opportunités d’investissements sérieuses à plus de 20% de rendement?  Posez-vous les bonnes questions, vous trouverez les bonnes réponses.

Où sont les meilleures opportunités de placement

« Les meilleures occasions d’investissements s’échangent de gré à gré, et non sur la place publique. C’est comme ça depuis la nuit des temps et ça le restera.»

N’oubliez jamais les 3 règles intemporelles des meilleures occasions d’investissements : Les 3 règles communes aux meilleurs investissements

Conclusion

Quand on observe à l’horizon les produits financiers, le petit investisseur ne voit que la pointe de l’iceberg. Laissant ainsi filer des dizaines d’opportunités destinées aux investisseurs qualifiés. La ligne est mince entre les investisseurs qui réussissent et ceux qui piétinent sur la banquise. Mon meilleur conseil si vous désirez ne pas végéter sur les lignes de côté toute votre vie, c’est de réseauter et de vous inviter au party : ne manquez jamais une occasion de parler d’argent avec des gens sérieux! 

Merci de m’avoir lu,

Au plaisir,

Dominic Goulet-Lapointe

Ps : Pour ne rien manquer va donc aimer ma page Facebook : Mieux Investir et mets-là par défaut prioritaire. 

Commentaires

commentaires

Facebook Comments

%d blogueurs aiment cette page :