J’aime les dettes

J’ai longtemps détesté les dettes car je ne connaissais que les mauvaises dettes. Les choses ont changé lorsque j’ai compris que tout l’argent dans notre société était créé à partir de dettes.

J’ai compris que ceux qui possèdent de bonnes dettes sont ceux qui s’affranchissent le plus rapidement de la routine du métro, dodo, boulot. Je me suis dit pourquoi pas moi?

« Qu’ont en commun les meilleures dettes? Elles vous permettent de générer des profits. »

La dette hypothécaire est sans contredit la meilleure dette au monde!

L’hypothèque est selon moi le levier financier le plus intéressant et de loin. Vous devrez cependant acheter des propriétés à revenus ou faire le commerce d’immeuble (flip), sinon votre hypothèque est un coup d’épée dans l’eau.

La puissance de l’hypothèque

Elle vous permet d’acheter un bien immobilier bien au-delà de vos moyens, et comme vous êtes sur la ligne de front vous pouvez contrôler l’ensemble du processus. Vous pouvez vous assurer du bon fonctionnement de votre investissement. Acheter une maison pour y vivre ce n’est pas un investissement!

Si tu as déjà entendu dire:

« Ma maison c’est le plus gros investissement de ma vie… « 

Eh bien on t’a menti. Désolé de briser tes rêves, mais

si la maison ne rapporte pas de cash, tu n’es qu’un payeur de taxes!

Une bonne dette doit te rapporter des profits. Tu dois au minimum t’acheter une maison avec un bachelor, louer tes garages à gros prix ou louer ta maison à profit pour considérer ton hypothèque comme une bonne dette.

Tranche de vie

Il y a deux ans, avec un salaire de 56 000$, j’ai acheté, seul, une propriété locative de 499 000$ à Montréal. Les revenus étaient de 35 000$ par année. Pour qualifier mon dossier, l’institution financière a considéré dans son calcul une partie des revenus du quadruplex. Mon ATD (amortissement total de la dette) était de 55% mais grâce aux revenus du plex, mon ATD a donc fondu à 42% et mon dossier est passé au financement comme une lettre à la poste. 😉

La limite permise par les banques est généralement de 42%.

Résultat

Chaque mois, mes trois locataires payent 100% de mon hypothèque, 100% de mes assurances et 15% de mes taxes municipales et scolaires. Comme j’habite le plex, mon loyer me coûte 340$ par mois et diminue de 30$ à chaque année. Si je déménageais aujourd’hui, mon quadruplex me rapporterait au cash flow positif de minimum 300$ par mois. Un jour je pourrai dire que je n’ai jamais payé un sou d’hypothèque! Elle n’est pas belle la vie 😉 Si je l’ai fait, tu peux le faire aussi! Si ce n’est pas déjà fait 🙂 Est-ce le bon moment pour acheter?

« Ce n’est pas la quantité d’argent qui va entrer dans ta poche qui va te rendre libre financièrement, mais l’argent qui va y rester et faire des petits. »

Conclusion

Pour s’enrichir rapidement et de la bonne manière, il est pratiquement impossible de ne pas s’endetter. L’important est de bien gérer les risques et de ne pas vouloir sauter les étapes. Si vous respectez vos limites, si vous êtes bien conseillé, si vous continuez à vous former tout au long de votre parcours d’investisseur, eh bien la liberté financière est plus près de vous que vous ne le pensez. L’important c’est de passer à l’action. Besoin d’un coup de main? Des questions? Écris-moi, info@mieuxinvestir.ca

Téléchargez gratuitement le eBook et obtenez en prime la lettre financière chaque mois!

Comments

comments